Méditation Poésie Réflexion, Religion catholique

Je n’ai plus foi en l’Eglise catholique …

Ma vie de « catholique » n’est plus… RIP à ma vie au sein de cette Église, qui de toute manière rejette qui je suis et me refuse une place à la hauteur de ma dignité de fille de Dieu et de baptisée.

Je n’ai plus aucune confiance ni foi en cette Église romaine que l’on nomme une, sainte, catholique et apostolique, et je ne peux plus réciter ni professer le Credo 😢

Plus aucune foi ni espérance que ce monde fermé sur lui-même, gouverné depuis toujours par des hommes et depuis un millénaire par des célibataires, puisse changer.

C’est comme un pouvoir tenu entre d’autres mains et sur lequel je n’ai aucune, mais alors aucune action.

Et pourtant je fais partie de l’Eglise de Dieu, Corps du Christ, et j’en suis une pierre vivante : par ma foi au Christ mort et ressuscité pour le Salut du monde, par sa présence en moi, par mon baptême, ma confirmation dans l’Esprit.

Mais vous membres de l’institution vous vous rendez propriétaires de la vie de l’Eglise, de ses règles et de ses lois, et vous en excluez les laïcs et en particuliers les femmes.

Rien ne changera jamais, j’en prends conscience jour après jour au vu des milliers de règles canoniques érigées au cours des siècles, et qui sont un carcan bien plus sûr que les murailles de Jericho, destiné à maintenir debout -mais dans une forteresse imprenable la coupant de tout- une institution pourtant destinée à accueillir en son sein l’Humanité toute entière et un royaume qui normalement ne ressemble en rien aux pouvoirs terrestres…

J’abdique et vous laisse vous débrouiller avec tous vos soucis : vos vices et vos failles à cacher pour ne pas perdre la face, vos affaires de pédophilie, votre manque de prêtres, la désertion des fidèles et l’appauvrissement des dons, sans oublier cette lutte contre le démon qui vous mobilise tant (!) … ce cher démon qui a bon dos et à qui l’on fait porter le chapeau de tout ce qui abime l’Eglise et la divise, ainsi que de tout ce qui ne plait pas dans la société car non conforme aux sacro-saintes visions (qui sont vérités absolues!) de l’Eglise catholique romaine !!!

De toute façon je ne pratique presque plus et ne contribue plus au denier du culte depuis un an.

Puis-je encore me dire catholique ?

Je ne pense pas …

Vous m’avez exclue de l’Eglise, vous tous les soit-disant prêtres du Seigneur, en ne m’y faisant aucune place et en n’accueillant pas mes paroles, mes souhaits, mes désirs, ma différence, ma féminité…

Je ne cherchais nullement à prendre votre place, mais à ce que nous puissions œuvrer ensemble, main dans la main, côte à côte, dans l’union et la communion du féminin et du masculin, qui seule peut exprimer le tout de Dieu et son alliance indissoluble avec l’humanité (n’est-ce pas le sens du sacrement de mariage d’ailleurs ?)

Vous parlez de complémentarité de l’homme et de la femme, du clerc et du laïc… mais cette complémentarité me semble à vivre sur un pied d’égalité, d’adultes dans la foi à adultes dans la foi, tous fils et filles d’un même Père ; tandis que vous, vous nous obligez à la pratiquer dans un rapport de soumission de deux castes envers une autre : la caste des femmes et la caste des laïcs, soumises à l’autorité de la caste suprême du clergé et de l’institution, dont évidemment vous êtes tous membres !!!

Vous ne pouvez concevoir que Dieu habite aussi en moi et parle aussi par moi, que je puisse être actrice, tout comme vous, dans la vie de l’Eglise qui manifeste la gloire de Dieu sur terre. Et bien évidemment quand je dis moi, j’y associe toutes les femmes de la terre et tous les laïcs.

Vous pensez être les seuls à détenir La Vérité, comme si Dieu infini pouvait être appréhendé en totalité par des mains humaines (qui pourtant sont capables de le contenir, car Lui sait se faire petit et humble…) ou connu dans les moindres détails par une pensée humaine, toujours influencée par son éducation ou ses expériences, et donc limitée par définition… et pire encore, comme si l’amour et la volonté d’un Dieu transcendance infinie pouvait se réduire à une doctrine ou à des lois, rédigées pour l’ensemble par de simples humains, et donc passées aux prismes de leurs limites physiques, intellectuelles et émotionnelles, voire spirituelles.

Mais non, vous, hommes du clergé et de l’institution de l’Eglise catholique, continuez d’affirmer mordicus depuis deux millénaires, que vous seuls détenez toute la Vérité de Dieu et que vous seuls pouvez le représenter sur terre, et être les uniques intermédiaires entre Dieu et les Hommes !

Alors que le seul et unique médiateur entre Dieu et l’Homme c’est le Christ… et que le Christ est capable de se manifester tout seul au monde, de manière parfois invisible aux yeux humains, comme pour les disciples d’Emmaus, et qu’il est même capable de converser seul à seul avec une femme, comme avec la Samaritaine, avec la femme adultère ou encore avec Marie-Madeleine. Et je ne parle pas de toutes les saintes et mystiques à qui le Christ lui même est apparu et a confié de grandes missions (rencontres et missions pourtant « reconnues » par les hommes d’Eglise !)

Mais parce que Christ est célibataire et de sexe masculin vous vous êtes octroyés le pouvoir d’êtres seuls autorisés à le représenter sur cette terre et à en être les ministres et les apôtres « certifiés conformes », dans la lignée légitime des premiers apôtres. Une sorte de circoncision sacerdotale en quelque sorte, obligatoire pour tous ceux qui voudraient adhérer légitimement au ministère, alors que le rebelle et fougueux St Paul, apôtre des païens et des gentils s’est battu pour défendre la primauté de la circoncision du coeur (et non celle du prépuce) et que l’Esprit lui-même a soufflé dans ce sens. L’histoire se répète et vous ne le voyez même pas 😢

Et moi qui pensait que par le baptême nous étions tous conformés au Christ et devenions tous prêtres, prophètes et rois (donc reines quand nous sommes femmes, non ?) ; que dans le Royaume de Dieu, déjà présent au milieu de nous -ici et maintenant, je vous le rappelle- il n’y a plus ni l’homme ni la femme, ni juif ni grec, ni esclave ni homme libre…

Quelle est cette vérité qui n’existe qu’en théorie, au niveau spirituel, et ne peut s’incarner dans la chair ? N’est-ce pas façonner Dieu à son image et à son idée, et en faire une idole ?

Voici des mots de St Paul lui-même dans son épître aux Galates (que je vous invite fortement à relire dans son ensemble)

« 24 Ainsi, la Loi, comme un guide, nous a menés jusqu’au Christ pour que nous obtenions de la foi la justification.

25 Et maintenant que la foi est venue, nous ne sommes plus soumis à ce guide.

26 Car tous, dans le Christ Jésus, vous êtes fils de Dieu par la foi.

27 En effet, vous tous que le baptême a unis au Christ, vous avez revêtu le Christ ;

28 il n’y a plus ni juif ni grec, il n’y a plus ni esclave ni homme libre, il n’y a plus l’homme et la femme, car tous, vous ne faites plus qu’un dans le Christ Jésus. »

l’Eglise catholique va-t-elle enfin mettre ces paroles en pratique ou préfère-t-elle rester sous le joug de la Loi, comme dans la Première Alliance, comme si le Christ n’était jamais venu sur terre, comme s’il n’était pas mort, ni ressuscité, et encore moins vivant au milieu de nous, ici et maintenant, dans les siècles des siècles ?

Devant tant de mauvaise foi, d’interprétation malhonnête et injuste de la parole de Dieu par le gouvernement de l’Eglise catholique, je ne peux que secouer la poussière de mes pieds et partir ailleurs.

Loin de vous…

Que puis-je faire d’autre …

Restée enchaînée à vous alors que vous ne voulez pas de moi et me foulez aux pieds ?

Ce serait contraire à l’évangile

Car je suis descendante de la femme libre et non de l’esclave, héritière de La Promesse et appelée à la liberté des enfants de Dieu

Adieu mon Église, catholique et romaine…

Je t’aimais bien 😢

Je resterai malgré tout attachée au Christ que tu m’as permis de rencontrer, de connaître et d’aimer.

Paix à toi, et puisses-tu continuer d’avancer vers Lui pour qu’un jour peut-être nous nous retrouvions

À Dieu 👋🏻

Elisabeth Cécile

De l’Evangile de Luc, au chapitre 10

01 Après cela, parmi les disciples le Seigneur en désigna encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux, en avant de lui, en toute ville et localité où lui-même allait se rendre.

02 Il leur dit : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson.

03 Allez ! Voici que je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups.

04 Ne portez ni bourse, ni sac, ni sandales, et ne saluez personne en chemin.

05 Mais dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord : “Paix à cette maison.”

06 S’il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra sur vous.

07 Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l’on vous sert ; car l’ouvrier mérite son salaire. Ne passez pas de maison en maison.

08 Dans toute ville où vous entrerez et où vous serez accueillis, mangez ce qui vous est présenté.

09 Guérissez les malades qui s’y trouvent et dites-leur : “Le règne de Dieu s’est approché de vous.”

10 Mais dans toute ville où vous entrerez et où vous ne serez pas accueillis, allez sur les places et dites :

11 “Même la poussière de votre ville, collée à nos pieds, nous l’enlevons pour vous la laisser. Toutefois, sachez-le : le règne de Dieu s’est approché.”

12 Je vous le déclare : au dernier jour, Sodome sera mieux traitée que cette ville.

13 Malheureuse es-tu, Corazine ! Malheureuse es-tu, Bethsaïde ! Car, si les miracles qui ont eu lieu chez vous avaient eu lieu à Tyr et à Sidon, il y a longtemps que leurs habitants auraient fait pénitence, avec le sac et la cendre.

14 D’ailleurs, Tyr et Sidon seront mieux traitées que vous lors du Jugement.

15 Et toi, Capharnaüm, seras-tu élevée jusqu’au ciel ? Non ! Jusqu’au séjour des morts tu descendras !

16 Celui qui vous écoute m’écoute ; celui qui vous rejette me rejette ; et celui qui me rejette rejette celui qui m’a envoyé. »

Par défaut

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s