Méditation Poésie Réflexion, Religion catholique

HONTE À L’ASSEMBLÉE DES ÉVÊQUES DE FRANCE

J’ai honte de l’attitude des évêques de France, incapables d’entendre les personnes victimes d’abus sexuels en assemblée plénière alors que c’est leur principale demande et surtout un signe fort de reconnaissance pour elles des préjudices qu’elles ont subits.

J’ai honte et je leur en veux de s’octroyer de telles décisions au nom de l’Eglise. C’est encore un abus de pouvoir de mon point de vue. Quelle tristesse et quel gâchis …

Comment les cœurs et les intelligences de ces hommes qui se prétendent nos pasteurs et successeurs des premiers apôtres sur terre peuvent être à ce point fermés ??? C’est une incompréhension totale pour moi…

Qui croient-ils représenter ? Le Christ ? L’Eglise Peuple de Dieu ? Ils ne représentent plus rien qu’eux-mêmes à mes yeux, eux-mêmes dans toute leur humanité pécheresse… et sûrement blessée, mais j’ai du mal à leur pardonner cette offense publique à toutes les victimes d’abus sexuels ainsi qu’à tous ceux qui souhaitent que l’institution ecclésiale se remette en cause sur ces questions 😢

HONTE À CEUX QUI GOUVERNENT L’ASSEMBLÉE DES ÉVÊQUES DE FRANCE, HONTE À CEUX QUI CAUTIONNENT UN TEL SYSTÈME 😡😢

Désolée d’être jugeante et négative, mais là, je ne suis pas capable de faire autrement…

En admettant que leur hypothèse soit vraie et que la formule des évêques de France soit la meilleure, cela n’aurait-il pas été un acte de charité et de respect envers les personnes victimes que de les recevoir AUSSI en assemblée plénière ? Est-ce un si grand effort pour nos évêques de capituler devant la demande expresse de personnes blessées en partie par les manquements d’autres évêques à les protéger lorsqu’elles étaient enfants ???

Elisabeth Cécile

https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/France/Le-president-Parole-liberee-annule-venue-lassemblee-eveques-2018-10-11-1200975335

« La raison de ce désistement : le format que prendra la rencontre. En effet, la conférence épiscopale a choisi de recevoir les victimes en petits groupes, pour des « carrefours » thématiques lors desquels deux victimes devraient échanger avec une vingtaine d’évêques. Un choix incompréhensible pour François Devaux, qui aurait voulu – comme d’autres victimes – intervenir devant tous les évêques en Assemblée plénière. »

« Notre formule est la meilleure », s’est défendu Vincent Neymon, directeur de la communication de la CEF, interrogé par l’AFP, soulignant que « cette réception n’est pas l’organisation d’une tribune médiatique ». Selon lui, ces rencontres en petits groupes permettront « une rencontre utile aux personnes elles-mêmes et aux évêques, qui doivent pouvoir entendre et parler ensemble avec les victimes des sujets qu’elles ont choisis ».

Par défaut

Une réflexion sur “HONTE À L’ASSEMBLÉE DES ÉVÊQUES DE FRANCE

  1. Les abus sexuels sont un crime contre l’amour et la mission de vie de la personne, ces hommes ne sont pas les représentants du Christ et encore moins de Dieu et sont égaux aux faux prophètes qui distribuent la honte et la mort intérieure autour d’eux pour satisfaire leurs besoins illusoires d’instincts de violence primitive. Beau coup de gueule 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s